Tous les articles par Marc THOMAS

Une formation à L’ÉCOUTE ACTIVE

Se former à L’ÉCOUTE ACTIVE

Centré sur la personne pour l’accueillir et l’accompagner

Ecouter l’autre avant de lui donner des conseils… en famille, comme au travail…
Ecouter pour comprendre ce que vit l’autre avant d’interpréter sa conduite…
Ecouter pour permettre à l’autre de nommer ses difficultés et de s’en libérer…

L’OBJECTIF : Un atelier-formation ouvert à tous

  • optimiser les capacités d’écoute de professionnels ou d’acteurs associatifs  dans le contexte de leur mission d’accueil et d’accompagnement
  • faciliter l’écoute dans nos familles ou avec nos amis avec des personnes en difficulté ou en situation de désaccord
  • dans l’esprit de Carl Rogers pour développer une empathie qui accueille et accompagne.

LE CONTENU : un atelier fait d’exercices pratique

  • L’ECOUTE ACTIVE
  • Vérifier nos attitudes d’écoute (exercices ludiques)
  • Ecouter pour accueillir et non pour répondre (apport des formateurs)
  • Ecouter sans interprétation ni jugement
  • S’exercer à l’écoute active (exercices expérientiels)
  • Reformuler et répondre après avoir écouté
  • L’EMPATHIE
  • Échanger sur nos perceptions de l’empathie
  • Distinguer l’empathie de la sympathie ou de la compassion
  • Trouver la posture juste pour être avec l’autre en restant soi-même
  • L’Écoute CENTRÉE SUR LA PERSONNE selon Carl Rogers
  • accueil du « réel » : authenticité et congruence
  • acceptation : le regard positif inconditionnel
  • empathie : ressentir avec justesse et nommer ce que l’écouté vit, comprend et ressent

Une formation d’approfondissement, quelques mois après,
permettra d’affiner nos compétences d’accompagnement dans la relation d’aide.

DATES : la formation se déroulera à l’une des 2 dates suivantes (la date qui conviendra à la majorité des personnes intéressées) :
soit les jeudi 6 et vendredi 7 juin 2019
soit les lundi 8 et mardi 9 juillet 2019 (vacances scolaires)

LIEU : LA POSSESSION : Centre socioculturel Nelson Mandela, 
3 rue Barakani (Quartier St Laurent) : voir localisation GPS 

PARTICIPATION FINANCIÈRE

  • FORMATION PROFESSIONNELLE : 300€ 
    Prise en charge possible par l’entreprise et les OPCA. Dmandez-nous un devis
    Formation inscrite sur le site du CARIF-OREF Réunion et de KAIROS Pôle Emploi
    et le référencement DATADOCK de notre organisme est validé.
  • FORMATION A LA CHARGE DU PARTICIPANT : 120€
    Négociable en cas de difficulté financière : contactez-nous.

INSCRIPTION et payement des ARRHES :
contactez Marc THOMAS par mail ou par tél : 0693 419 662

Communiquer sans violence, c’est facile !

Communiquer sans violence et créer des relations apaisées,
ce n’est ni compliqué ni fastidieux…

Il suffit de se mettre à l’écoute de soi
plutôt que de vouloir régler son compte à l’autre.

S’écouter, c’est prendre soin de soi
pour être ensuite plus juste dans la relation.
Essayez, d’abord en eau calme,
et ensuite dans les situations plus houleuses !

Je regrette que certaines formations
donnent à penser que c’est très compliqué…
Ces formations sont souvent trop axées
sur des techniques de communication
et pas assez sur des postures personnelles.

Ça fait tellement de bien
de se respecter soi dans ce qu’on ressent
et de lâcher l’aigreur contre l’autre !
Ca dépollue
et ça change le mode relationnel automatiquement !!!

Essayez, d’abord en eau calme, et vous verrez :
ça peut aussi améliorer les situations plus houleuses !

Marc THOMAS, Consultant formateur en « Compétences relationnelles »
22 avril 2019
Écrire à l’auteur : mthomas@competences-relationnelles.com

Je ne m’aimais pas !

Marie me raconte ce moment difficile qu’elle vient de vivre : dans un moment de méditation, elle se voit entrer dans un couloir qui descend vers une sorte de cave.

Au début, elle voit au mur des photos de tout ce qu’elle fait dans sa vie personnelle et professionnelle pour « faire du bien aux autres » et vivre ses valeurs. Mais au fur et à mesure qu’elle descend dans ce couloir, il y a de moins en moins de photos et de plus en plus d’ombre… Puis plus du tout de photos et elle arrive en bas dans une obscurité qui la déstabilise et lui fait peur. Et Marie commente tristement : « tu vois, j’arrive au fond de moi, c’est enténébré, il n’y a rien, je ne suis rien… C’est pour cela que je ne m’aime pas. »

Pour ma part, j’entends autre chose : Marie se multiplie en actions et en relations bienveillantes, d’autant plus qu’elle ne s’aime pas elle-même… Comme pour se prouver qu’elle est quand même capable d’agir et de faire du bien autour d’elle, alors qu’elle ne « vaut » rien à ses propres yeux. Ses activités sont belles comme les photos du haut du couloir, mais elles masquent le vide intérieur de quelqu’un qui a été longtemps dévalorisée et qui ne s’aime pas elle-même, jusqu’à ne pas savoir qui elle est.

Alors je dis à Marie : « en arrivant au fond de toi, dans ce fond qui ressemblait à une cave noire et vide, tu as ressenti ton vide intérieur et tu t’es accusée d’être toi-même obscure et inexistante à tes propres yeux.

J’ai envie de te partager une autre lecture : à la surface, il y avait les photos colorées de tes actions, mais tu n’es pas restée en surface, dans les activités que tu fais et dans le personnage social que tu as composé … Pour la première fois peut-être, tu as osé descendre dans tes profondeurs enténébrées… Pour la première fois peut-être, tu es allée dans cet espace inconnu et profond où tu ne discernes rien encore, à tel point qu’il te paraît vide. Pour la première fois, tu oses aller « au cœur de toi » et regarder en face non plus ce que tu fais, mais ce que tu es. »

Marie est surprise et heureuse de ma lecture. Elle me dit : « alors oui, c’est la première fois que je vais « au cœur de moi », et peu importe si c’est vide, car je sais qu’il y a des gens qui m’aiment, et je sais aussi que le Dieu auquel je crois m’aime. Donc même si je ne suis rien, je suis aimée et cela doit me suffire. »

Dans cette remarque de Marie, je vois une fausse piste : « certes, Marie, il y a des personnes qui t’aiment, et le Dieu auquel tu crois est un Dieu d’amour… Oui tu es aimée ! Mais si tu es descendue au cœur de toi, ce n’est pas pour te raccrocher à l’amour des autres qui vient de l’extérieur. Si tu es descendue dans ton obscurité, c’est pour te découvrir toi-même et pour t’aimer toi-même ! »

« Oui, me dit Marie, mais en moi c’est tout noir, et c’est vide… il n’y a rien à aimer ! »

Je fais alors appel à l’expérience de la nuit que nous avons tous : « quand tu vas dans un lieu obscur, tu ne vois rien, tu as peut-être un peu peur, tu n’as plus rien à dire ni à décrire, et le silence remplace tes paroles… Mais si tu restes dans le noir un moment en étant attentive, les yeux et les oreilles ouverts, petit-à-petit tes yeux vont s’habituer à l’obscurité et discerner des ombres, des formes, peut-être même une toute petite source de lumière…

Tes oreilles vont entendre le moindre petit bruit, tes joues vont ressentir un souffle, tes narines vont sentir l’humidité ou la sécheresse et la moindre petite odeur… Tes mains vont explorer les murs ou les objets que tu ne vois pas encore, tes pieds vont ressentir la moindre aspérité du sol. »

« Si tu restes là à écouter, à ressentir, à accueillir, tous tes sens vont découvrir que cet espace que tu croyais vide est habité, que cette obscurité te laisse voir des formes, un espace… »

Marie n’est plus dans la peur de l’obscurité ni dans la tristesse du vide. Elle me dit : « C’est la première fois que je vais au cœur de moi, et la pipelette que je suis n’a plus rien à dire… Dans ce silence, il me reste à écouter, à ouvrir les yeux, à accueillir… Cet espace que je croyais vide, je veux le découvrir et l’habiter…

Je veux l’aménager, avec mes goûts à moi. Je ne veux pas y afficher les actions que je fais pour les autres, ni même l’amour que les autres me portent… Je veux y peindre les couleurs de mon cœur et de mon âme, je veux y être ce que je suis. »

Marie vient de se rencontrer elle-même. Elle ne voit pas encore et il lui reste à découvrir ses couleurs et ses harmoniques, à s’apprivoiser avec des parts d’elle-même qu’elle va découvrir pas à pas. Marie peut enfin s’aimer elle-même.

Elle remontera bien vite vers la surface et retrouvera ses photos et toutes ses activités de personne engagée au cœur du monde. Mais elle sera transformée quand elle les retrouvera : car en remontant à la surface, elle gardera « au cœur de soi » tout ce qu’elle aura mis en lumière de ses propres profondeurs et des pépites de son être intérieur… Elle regardera le monde avec un autre regard car il se reflétera dans son monde intérieur.

Marie continuera sa vie d’avant, mais ses paroles et ses attitudes seront habitées de sa pépite intérieure. Elle reprendra la parole, mais sans se noyer dans les détails car elle aura acquis une juste distance qui lui permettra de suggérer plus que d’expliquer. Elle continuera ses activités, mais sans s’identifier à ses actions, car elle existera d’abord à travers ce qu’elle est et non à travers ce qu’elle fait… Elle retrouvera les personnes qui l’aiment et aussi son Dieu, mais dans la liberté et l’échange réciproques et non dans l’attente qu’ils viennent combler ses vides… Elle sera elle-même, au coeur du monde.

L’histoire de Marie n’est-elle pas aussi un peu celle de chacun de nous ?
N’hésite pas à la réécrire avec tes mots, tes ressentis, tes découvertes…
Et si tu es dans la descente enténébrée et vide, n’oublie pas que ta pépite y est cachée…

Alors dans ta vie, tu pourras transformer le titre de cet article comme Marie vient de le faire dans le dernier message qu’elle m’a adressé : «  J’ai découvert l’amour de moi ! »
« Je ne vois pas encore ce qu’il y a au cœur de moi, mais je sais que nous ne pouvons pas donner ce que nous n’avons pas. Alors, puisque je sais donner de l’amour autour de moi, cet amour doit être au fond de moi et c’est de l’amour que je vais découvrir en moi ! »

Marc THOMAS, Consultant formateur en « Compétences relationnelles »
12 avril 2019. Ecrit et publié avec l’accord de « Marie »
Écrire à l’auteur : mthomas@competences-relationnelles.com

Une formation : LA CONFIANCE EN SOI

Formation "Compétences relationnelles Océan Indien" ouverte à tous13 et 14 mai 2019
de 8h30 à 16h30
à LA POSSESSION,
Centre socioculturel Nelson Mandela
3 rue Barakani.
Téléchargez ici la présentation de la formation en PDF
TARIF individuels : 120€ (dont 40€ d'arrhes) négociable (étudiants, difficultés économiques...)TARIF formation professionnelle: 300€ (14h)
RENSEIGNEMENTS et INSCRIPTIONS : Marc THOMAS
0693 419 662

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est Logo-affirmer-adapter.jpg

Une formation : LA CONFIANCE EN SOI
source d’efficacité professionnelle

L’OBJECTIF : Un atelier-formation ouvert à tous
Acquérir les fondamentaux des compétences psychosociales pour gagner en assurance et en confiance en soi au travail, dans sa recherche d’emploi, dans sa vie personnelle

Une formation à La CONFIANCE EN SOI

Formation "Compétences relationnelles Océan Indien" ouverte à tous13 et 14 mai 2019
de 8h30 à 16h30
à LA POSSESSION,
Centre socioculturel Nelson Mandela
3 rue Barakani.
Téléchargez ici la présentation de la formation en PDF
TARIF individuels : 120€ (dont 40€ d'arrhes) négociable (étudiants, difficultés économiques...)TARIF formation professionnelle: 300€ (14h)
RENSEIGNEMENTS et INSCRIPTIONS : Marc THOMAS
0693 419 662

Développer la CONFIANCE EN SOI

Trouver nos ressources et libérer la motivation,
lever nos freins et nos peurs 
pour réussir nos projets personnels et professionnels


L’OBJECTIF : Un atelier-formation ouvert à tous
Acquérir les fondamentaux des compétences psychosociales pour gagner en assurance et en confiance en soi au travail, dans sa recherche d’emploi, dans sa vie personnelle

LE CONTENU : un atelier fait d’exercices pratiques

  1. M’approprier MES RESSOURCES – faire émerger mes valeurs- identifier mes talents et mes compétences- croire et construire mes projets, mes désirs et mes aspirations
  2. Identifier  MES PEURS – nommer et apprivoiser mes peurs- chercher derrière mes peurs ce qui est précieux pour moi – Identifier et desserrer mes freins – lever les obstacles qui bloquent les processus de réussite
  3. M’ESTIMER pour développer LA CONFIANCE EN MOI – nommer et accueillir mes émotions- décoder leur message et les canaliser- m’en servir pour agir- reconnaître mes vrais besoins vitaux et m’en sentir responsable- chercher les stratégies et les moyens de satisfaire mes besoins
  4. « TOUT EST EN TOI… DEVIENS CE QUE TU ES »– Ce que j’ai découvert de moi – Qui suis-je ? Choisir d’être moi – Construire mes stratégies et postures de réussite

DATES : lundi 13 et mardi 14 mai 2019

LIEU : LA POSSESSION : Centre socioculturel Nelson Mandela, 
3 rue Barakani (Quartier St Laurent) : voir localisation GPS 

PARTICIPATION FINANCIÈRE

  • FORMATION PROFESSIONNELLE : 300€ 
    Prise en charge possible par l’entreprise et les OPCA. Dmandez-nous un devis
    Formation inscrite sur le site du CARIF-OREF Réunion et de KAIROS Pôle Emploi
    et le référencement DATADOCK de notre organisme est validé.
  • FORMATION A LA CHARGE DU PARTICIPANT : 120€
    Négociable en cas de difficulté financière : contactez-nous.

INSCRIPTION et payement des ARRHES :
contactez Marc THOMAS par mail ou par tél : 0693 419 662

Télécharger cette présentation en PDF :
1905-Confiance-en-soi

 

En situation difficile, commence par prendre soin de toi

En situation difficile,
nous nous laissons souvent emporter par la peur, par la colère, par l’agressivité…
Un imprévu désagréable, un reproche entendu, un désaccord exprimé…
et nous voici submergés par ces événements extérieurs qui envahissent tout notre espace. Nous risquons d’en rajouter en racontant à qui veut l’entendre
à quel point nous sommes victimes.
Et plus nous racontons, et plus nous faisons grossir l’avalanche…
Ou bien nous élargissons la plaie ouverte
et y versons l’acide de nos récriminations et de nos plaintes…

Si tu fais une randonnée en montagne et que tu te blesses contre un rocher,
vas-tu passer ton temps à récriminer contre ce rocher ?
Tu vas plutôt prendre soin de ta plaie, la désinfecter, la protéger, et reprendre ta marche.

De même, en situation difficile,
plutôt que de t’acharner sur l’événement ou la personne qui t’ont blessé,
commence par prendre soin de toi, par prendre soin de ce qui est touché en toi,
même si cela exige de différer momentanément le traitement du problème.

Il y a une manière très simple de prendre soin de toi en situation difficile :
elle consiste à t’appliquer à toi-même les 4 étapes de la Communication Non Violente.
On a parfois fait de ces quatre étapes une méthode ou une grille théorique.
Utilise-les plutôt comme 4 étapes d’un soin de bien-être.

Etape préliminaire : lâche l’autre, et occupe toi de toi !

Etape 1 : Prends soin non de ce que l’autre a fait, mais de ce que tu as perçu.
Remémore-toi ce que tu as vu et entendu.
Peut-être n’as-tu pas tout vu, mais seulement une image, un regard qui t’a choqué…
Peut-être n’as-tu pas tout entendu, mais peut-être un mot, une phrase qui t’a blessé…
Cette image, ce regard, ces mots, tu les as pris pour toi, tu les as laissés entrer en toi,
alors qu’ils appartenaient aux événements et aux personnes qui les ont exprimés.
rends-leur la responsabilité de leurs expressions,
sans agressivité, simplement pour t’en dégager et t’en libérer…

Etape 2 : accueille ce que tu ressens
comme sensations, comme ressentis, comme sentiments…
De la peur, de la colère, de la peine, du rejet… ?
D’habitude tu transformes ces ressentis en reproches ou en jugements
en accusant l’autre d’en être la cause.
Mais un autre que toi aurais ressenti autre chose devant les mêmes événements.
Ces ressentis ne parlent que de toi, de ce que ça te fait,
et les événements n’en sont que les déclencheurs.
Ecoute donc en toi…
Derrière cette peur, il y a quelque chose de précieux que tu veux protéger…
Derrière ta colère, il y a tes limites de l’insupportable et tes valeurs…
Derrière la peine et la déception, il y a des espoirs à réaliser…
Derrière le rejet, il y a ton besoin légitime d’être aimé…
Derrière tous ces ressentis douloureux,
cherche la pépite précieuse, l’amour, l’espoir… et le meilleur de toi !

Etape 3 : accueille tes besoins.
En accueillant tes ressentis,
tu es déjà sur le chemin de la prise en compte de tes besoins à satisfaire.
Nomme-les ces besoins :
repos, respiration, sérénité, protection…
relations authentiques, solidarité, confiance en l’autre, amitié, amour…
estime, valorisation, confiance en soi…
épanouissement, bien-être, réussite, réalisation de toi…
Ces besoins sont les tiens, toi seul est responsable de les satisfaire.
Si tu attends toujours de l’autre qu’il satisfasse tes besoins,
tu te soumets à lui ou tu le soumets à toi,
et tu vis dans la dépendance en lui remettant les clefs de ton bien-être.

Voilà, tu as pris soin de toi.
Tu as relu les événements et tu as peut-être élargi le champ de ta perception
en découvrant des éléments que tu n’avais vu au premier regard…
Tu as accueilli et canalisé tes ressentis
en découvrant ce qu’ils exprimaient de précieux en toi…
Tu as repris en main la satisfaction de tes besoins
et la responsabilité de ton bien-être…
Déjà tu te sens mieux, calmé, détendu,
fatigué peut-être d’avoir lâché la pression, d’avoir lâché-prise…
Tu pourras alors dans quelques moments passer à l’étape suivante.

Etape 4 : tu peux donc maintenant retourner vers le monde et la vie quotidienne :
l’événement douloureux n’est plus l’arbre qui cache la forêt,
et tu sors de cette épreuve renforcé pour mieux affronter les suivants…
Tu peux aussi maintenant retourner vers l’autre et prendre soin de la relation.
Tu peux écouter et accueillir sa perception et ses ressentis différents des tiens…
entendre ses besoins sans te sentir obligé de les satisfaire…
Et vous pouvez ensemble maintenant chercher des solutions à votre différend.
Il s’agit de demandes à exprimer pour la satisfactions de vos besoins,
de propositions à élaborer ensemble pour reprendre la relation ou la collaboration,
de limites à exprimer, voire de refus à nommer sans agression pour restaurer la sécurité…
Autant d’éléments d’une négociation qui permettent de trouver une nouvelle dynamique.

On nous a parfois fait croire que c’était de l’égoïsme de prendre soin de soi !
Je ne parle pas bien sûr de l’enfermement sur soi qui relègue et rejette…
Bien au contraire, prendre soin de soi est la condition sine qua non
de la qualité de notre présence au monde,
et de l’établissement de relations authentiques et durablement sereines.

En situation difficile, commence toujours par prendre soin de toi !

Marc THOMAS, Consultant formateur en « Compétences relationnelles »
Ecrire à l’auteur : mthomas@competences-relationnelles.com

Des LAMENTATIONS au DÉSIR

Tu viens de m’écrire :
« Aujourd’hui je n’ai plus de force, de courage.
Je me retrouve à tout devoir recommencer et je n’en peux plus. 

 J’ai lu qu’on est responsable de ce qui nous arrive,
mais pourrais je un jour avoir une vie stable et heureuse ? » 

 

Tu arriveras à avoir une vie stable et heureuse
quand tu transformeras tes larmes, tes regrets et tes lamentations
en désir, en envie, en recherche active de ce qui te manque.

Comment faire ? Quand tu pleures,
accueille tes larmes et prends soin de toi, mais pas n’importe comment !

Tu ne prends pas soin de toi
quand tes larmes donnent naissance à des récriminations,
à de la rancœur, à des accusations sur l’autre ou sur toi !
En te lamentant, tu ne fais que jeter de l’huile sur le feu ou mettre de l’acide sur ta plaie…

Tu prends soin de toi
quand tu interroges tes larmes, ta tristesse ou ta colère et quand tu leur demandes :
« Qu’est-ce qui me manque vraiment ? De quoi j’ai envie ?
Qu’est-ce qui serait bon pour moi ? »

Prendre soin de toi quand tu es triste ou en colère
de la même manière que tu prends soin de tes amis quand tu les invites.
Tu te dis : « Qu’est-ce que je vais leur faire à manger ? Qu’est-ce qu’ils aiment ?
Qu’est-ce que je sais bien faire et que j’ai envie de leur faire goûter ? »

D’abord tu cherches ce qu’ils aiment, et tu exprimes tes envies et tes désirs…
Ensuite tu vas chercher les ingrédients nécessaires…
Puis tu les cuisines pour donner vie à ce que tu as désiré…

Toi aussi, quand tu pleures,
demande-toi ce que tu aimerais avoir, ce que tu aimerais être, ce que tu aimerais vivre.

Ensuite, vas chercher en toi et dans le monde les ingrédients de ton bonheur
pour les cuisiner à ta manière… et pouvoir goûter la vie !

Marc THOMAS, Consultant formateur en « Compétences relationnelles »
26 janvier 2019
Écrire à l’auteur : mthomas@competences-relationnelles.com
Téléchargez cet article en pdf

Ose être toi-même

Chantal disait l’autre jour :
«  J’ai voulu correspondre à ce que les autres attendaient de moi.
Et je me suis effacée, et je me suis perdue… »

La tristesse l’accompagnait, et la lumière s’était éteinte…
Tout était gris dans sa vie !

 

Tu es un visage unique dans le grand puzzle des humains…
Tu es une pièce unique dans le grand vitrail de l’humanité.
Chaque pièce a sa forme et sa couleur, chacune est unique…
A vouloir être comme tout le monde,
tu chercherais à rendre le vitrail symétrique et monocolore,
alors que la beauté du monde est dans sa diversité chatoyante…
Laisse ta lumière intérieure traverser toutes les fibres de ton être !
Ose être toi-même, pour enrichir le monde de ce que toi seul reflète…

Oser être soi-même… mais comment faire ?
D’abord m’accueillir, tel que je suis
sans rêver d’être autre…
M’accueillir avec tout ce qui résonne en moi…
M’accueillir et m’accepter tel quel…

Mais comment faire pour m’accueillir et m’accepter ?
D’abord, lâche la tête et toutes ses injonctions : « je devrais… il faudrait… »
Lâche la tête et tous ses jugements, sur toi et sur les autres,
et toutes les comparaisons toujours incongrues quand on est unique…

Ecoute tes ressentis, tes émotions, tes rêves, tes envies…
Eux seuls parlent de toi, du vrai toi…
Ne cherche pas trop vite quoi en faire ou comment faire…
D’abord écoute-les comme on écoute un concert polyphonique…
Regarde-les comme on contemple un tableau ou un paysage…
Et puis déguste-les comme on goûte un bon gâteau ou un vin précieux…
Si tu es habité de ces ressentis et de ces rêves, c’est que tu es capable d’en vivre !

Dans ce que tu vas accueillir,
peut-être y a-t-il aussi des blessures, des amertumes, des aigreurs,
et même une part de toi que tu exècres…

Alors que faire de tout cela que je n’aime pas en moi ?
Accueille tout cela aussi depuis le bord du rivage, sans y plonger ni t’y noyer !
Sans jugements ni lamentations, ni résolutions volontaristes.

Ces amertumes et ces aigreurs sont souvent l’inverse de ce que tu désires…
Cherche derrière ce que tu exècres les pépites enfouies ou emprisonnées
Cherche derrière les blessures des parts précieuses de toi,
atteintes par des événements de ton histoire,
à désinfecter et cicatriser.
Prends soin de toi :
désinfecte en mettant des mots sur tes maux, sans jugement,
simplement en exprimant ce que tu ressens, jusqu’à cicatriser.

Et puis ose vivre ce que tu es,
avec tes richesses et tes limites,
avec tes ressources et tes manques…
Il y aura toujours des gens pour te juger ou te freiner.
Mais en prenant soin de toi, et en développant la confiance en toi,
tu découvriras qu’il n’est pas nécessaire de te battre contre eux,
mais seulement d’être toi, sans chercher à les convaincre ni à leur plaire.
Tu découvriras même que ce qu’ils disent
ne parle que d’eux et ne t’atteint plus.

Plus tu seras toi-même, plus tu découvriras émerveillé
des regards attentifs, des cœurs aimants,
des relations saines où chacun pourra mêler sa lumière à la lumière de l’autre…

Car il n’est possible à personne
de créer des relations saines et constructives
sans commencer par être soi-même…

Marc THOMAS, Consultant formateur en « Compétences relationnelles »
20 janvier 2019
Écrire à l’auteur : mthomas@competences-relationnelles.com
Téléchargez cet article en pdf

CONFÉRENCES Grand Public

Quelques sujets possibles parmi d’autres :

→ Stop aux reproches et aux jugements ! Mais sans se taire !

→ S’affirmer sans peur et sans agressivité

→ Sortir de la dépendance pour devenir soi

→ Au cœur de soi: va chercher ta pépite !

→ Traiter les conflits : transformer les oppositions en opportunités

→ Accueillir et canaliser les émotions, et s’en servir pour agir.

→ La bienveillance n’est pas pour les doux rêveurs

→ Faut-il se taire pour ne pas blesser l’autre ?

→ Personne n’a jamais raison ni tort… ou comment traiter les désaccords ?

→ Sortir de la soumission… Penser par soi-même… Devenir acteur…

→ Derrière tes peurs, il y a un trésor !

Ouvert à tout public. Durée : 2h,
incluant participation interactive, conférence, débat et discussion

TÉLÉCHARGER LA LISTE DES CONFÉRENCES

Nous pouvons venir chez vous pour cette conférence.
CONTACTEZ-NOUS !

COMMENT FAIRE POUR… les ateliers « Compétences relationnelles »

Comment faire pour…
RESTER SOI-MÊME
DANS LES RELATIONS AVEC LES AUTRES

Des ateliers pour apprendre à mieux vivre
nos relations personnelles et professionnelles
(voir quelques exemples d’ateliers ci-dessous)

Ouverts à tous en 2019 à St Denis, St Pierre ou Le Tampon, à La Possession
Téléchargez ici la présentation et les dates de ces ateliers

Comment faire pour…
ÊTRE SOI-MÊME ?
  • identifier mes ressources personnelles, mes compétences, mes capacités
  • nommer mes freins et mes échecs et m’en servir pour changer et progresser
  • accueillir et canalise mes émotions et satisfaire mes besoins vitaux
Comment faire pour…
OSER PARLER, APPRENDRE A DIRE ?
  • passer de « la peur de blesser » à « une communication affirmée et bienveillante »
  • me (re)connaître et oser parler de moi (mes ressentis, besoins et demandes)
    et non de l’autre (reproches, jugements…)
  • sortir de la peur de « qu’est-ce que l’autre va penser si je dis ça ? »
Comment faire pour…
ÊTRE BIENVEILLANT QUAND ON N’EST PAS D’ACCORD ?
  • passer de « convaincre à tout prix » à « accueillir et valoriser les divers points de vue »
  • sortir du « J’ai raison, tu as tort », pour accueillir l’autre différent et m’affirmer
  • négocier en cherchant ensemble des solutions nouvelles et créatives
Comment faire pour…
RENONCER AUX REPROCHES ET AUX JUGEMENTS SANS SE TAIRE ?
  • sortir des jugements ou de la peur d’être jugé et oser dire sans agressivité
  • Transformer les paroles-poisons en paroles-relations
  • Passer du « tu qui tue » au « Je qui affirme »
Comment faire pour…
ÉCOUTER ET ACCUEILLIR L’AUTRE TOUT EN RESTANT SOI-MÊME ?
  • passer des « interprétations centrées sur nous » à « l’empathie centrée sur l’autre »
  • Ecouter – accueillir avec empathie « le cœur de l’autre » :
    ce qu’il ressent, ce dont il a besoin
  • Accompagner l’autre dans sa recherche de solutions plutôt que donner nos solutions
Comment faire pour…
DÉSAMORCER L’AGRESSIVITÉ ET S’EN PROTÉGER ?
  • quitter  «  l’attaque ou la fuite » pour se protéger et traiter les conduites agressives
  • rééduquer ma spontanéité quand je réponds à une parole agressive
  • refuser le jugement et chercher à comprendre ce qui l’a déclenché
Comment faire pour…
QUITTER DÉPENDANCE ET SOUMISSION ?
  • identifier les causes de ma dépendance et de mon attitude soumise
  • identifier les personnes et les contextes où je me sens libre
  • développer la confiance en moi et mes ressources pour guider mes choix de liberté
Etc.

Il s’agit bien de formations professionnelles ou individuelles qui permettent apprentissages et optimisation de nos postures personnelles et relationnelles.

Il s’agit bien d’ateliers qui permettent d’expérimenter par la pratique et de changer nos manières de faire !

Ces propositions sont à la fois indépendantes les unes des autres et complémentaires
Chaque atelier peut durer minimum 2 ou 3 heures ou être développé sur 2 jours
pour des petits groupes ne dépassant pas 12 personnes pour garantir l’interactivité.

Pour les organiser dans votre secteur professionnel ou géographique,
contactez-nous !

Des ateliers ouverts à tous en 2019 à St Denis, St Pierre ou Le Tampon, à La Possession
Téléchargez ici la présentation et les dates de ces ateliers