Archives du mot-clé s’adapter

Changer nos réactions automatiques

« Savoir tout ce qui m’a blessé dans mon histoire ne suffit pas, pour changer de comportement… »
EXACT, le savoir ne suffit pas au changement !

« Je sais qu’il faut que je mette en pratique tout ce que je sais… »
FAUX : c’est une injonction volontariste qui aurait déjà marché depuis longtemps si c’était la bonne solution !

« Je me rend compte que c’est un combat quotidien… »
FAUX : le combat n’est pas la solution

« car j’ai ‘des réflexes dans mon comportement’ qui sont plus forts que moi.. presque naturels… »
EXACT ET C’EST LA DESSUS QU’IL FAUT TRAVAILLER !

Travailler cela non pas à la force des poignets, ni comme un combat, ni comme « il faut agir » et faire des efforts.

Tu changeras quand tu auras interrogé et travaillé ces réflexes eux-mêmes contre lesquels ta volonté ne peut rien. Ce sont comme des programmes informatiques qui ont été écrits sur ta « carte mémoire » interne.

Ces programmes déclenchent inconsciemment des réactions réflexes et automatiques…Tu as beau te dire qu’il ne faut plus réagir comme ça, ça ne peut pas marcher durablement, même avec de la volonté et des efforts, parce que ton fonctionnement intérieur automatique reste le même et finit toujours par gagner sur ta volonté.

Il s’agit donc d’aller  chercher en toi ce programme, de trouver qui l’a écrit (ce n’est pas toi, c’est ton éducation,  et ce que tu dis ci-dessus de ta famille est un début de prise de conscience).

Lorsque cette prise de conscience est faite, et en évitant l’accusation des parents ou du « système éducatif » qui t’a programmé, tu vas pouvoir confronter deux programmes :

  • le programme écrit sans ton accord, et qui fait aujourd’hui tes réactions réflexes plus fortes que toi
  • un autre programme que toi tu souhaites déjà, et que tu vas écrire, en accord avec tes valeurs et tes projets…

En faisant cette confrontation dans une démarche de travail sur toi, tu vas – en partie inconsciemment – déprogrammer le programme ancien et le reprogrammer…

Et tu vas découvrir étonnée que des changements se réalisent, sans effort, sans combat, sans mobilisation de ta volonté, mais simplement par un fonctionnement « à l’endroit » du programme qui fonctionnait « à l’envers »…

Bien à toi…
Marc                         Jaillissement130x81                                    mthomas@competences-relationnelles.com

S’adapter

Couverture2La météo nous rappelle parfois que l’homme n’est pas le maître du monde : impossible de modifier les phénomènes météorologiques !

Dans un monde rural, nos (arrières) grands-parents vivaient au rythme de la nature : en la respectant, ils apprenaient à en tirer le meilleur.

Dans notre monde urbanisé et organisé sur la rapidité, voire l’immédiateté, nous sommes décontenancés lorsque la météo nous empêche de nous déplacer comme nous le souhaitons… Et à la braver, nous passons la nuit dans la voiture sur l’autoroute gelée ou nous sommes emportés par le radier que nous avons voulu franchir à tout prix !

S’adapter… quand la météo nous freine… quand Internet est en panne… quand l’autre ne répond pas à mes désirs… quand survient l’imprévu… A quoi sert alors de « râler », d’accuser, de dénoncer des coupables ? Ca ne sert qu’à faire grandir le stress et l’énervement !

S’adapter ne signifie pas subir et se soumettre, car la soumission est indigne de l’Homme. Et peut-être avez-vous fait cette expérience : nous nous adaptons d’autant plus facilement que nous avons confiance en nous et que nous savons affirmer nos besoins et nos désirs : affirmez-vous pour pouvoir vous adapter !

S’adapter signifie plutôt « faire avec » : mes désirs entrent en dialogue, voire en débat, avec le réel. Je négocie avec la réalité pour rester moi-même devant l’inattendu.

Bref, comme nos anciens, prendre la réalité telle qu’elle est, en respectant ce que nous ne pouvons changer… mais pour en tirer le meilleur !

Ceux qui s’adaptent dans la difficulté voient se développer des solidarités : les riverains portent du café aux automobilistes bloqués, des actions humanitaires se développent face aux catastrophes… Coluche ne s’est pas contenté d’accuser les responsables de la misère, il a créé les Resto du Cœur !

L’imprévu souvent nous choque, mais n’est-ce pas lui aussi qui transforme nos vies au moment où nous l’attendions le moins ?

La prochaine fois que vous serez dans un bouchon, adaptez-vous : qu’est-ce que ça change de vous énerver et de klaxonner ? Et si vous profitiez du bouchon pour prendre soin de vous : respirer, écouter la musique, réfléchir à vos projets… Ca change tout de s’adapter !

 Marc THOMAS, Consultant Formateur en « Compétences relationnelles »
décembre 2010

Télécharger cet article au format PDF