Archives de catégorie : COMMUNICATION BIENVEILLANTE

Atelier :
S’ACCORDER à SOI et à L’AUTRE

En 2022 tous les derniers samedis du mois

à LA POSSESSION Ravine des Lataniers de 9h30 à 12h

Tous les derniers samedis  du mois de 9h30 à 12h :
29 jan – 26 fév – 26 mars – 30 avr – 28 mai – 25 juin –
30 juil – 27 août – 24 sep – 29 oct – 26 nov – 17 déc

Atelier proposé à toute personne qui cherche à progresser
dans l’affirmation de soi
et dans  des relations sereines et constructives.

Participation régulière ou épisodique possible.


CONTENUS, par exemple :

à partir de textes brefs de la collection « Parole semée… »
cliquer ici : https://competences-relationnelles.com/galerie-parole-semee/ 

–      Deviens ce que tu es
–      Libération
–      Affirmation de soi et empathie
–      Sortir la colère pour sortir DE la colère
–      Se séparer pour vivre et créer des relations
–      Tes reproches et jugements ne parlent que de toi
–      Tenir ensemble le pour et le contre
–      Protéger

et éventuellement d’autres thématiques

–  En toi est la source de ce qui te manque
–  Canaliser
–  Pour lâcher prise, prends soin de toi
–  Ecoute pour devenir toi-même
–  Oser la liberté
–  Transformer les tensions en élan
–  C’est toi qui te guéris
–  Des étoiles dans la nuit

selon les besoins du groupe

DÉROULEMENT

Un groupe de parole et d’échange.
A partir d’un texte bref proposé par Marc Thomas (voir exemples ici)
que chacun laisse résonner 
dans sa vie personnelle et son expérience relationnelle…

Un lieu de parole, d’échanges
où mon expérience est respectée et s’enrichit de l’expérience des autres.

Organisation : ces ateliers se passent dans la nature, sous les arbres.
Prévoyez un anti-moustiques et de quoi vous asseoir.

Tarif en Formation professionnelle : 60€ par séance et par personne.
Tarif libre pour les participants individuels : un panier sera proposé à tous.
A titre indicatif, un tarif de 30€ par séance et par personne permet de couvrir les frais et de participer à la rémunération de l’animateur.
Chacun met anonymement ce qu’il veut et ce qu’il peut.

INSCRIPTION NÉCESSAIRE par mail à competences.relationnelles.974@gmail.com
Le lieu exact sera précisé deux jours avant aux inscrits.

Renseignements et Inscriptions : Marc THOMAS – 0693 41 96 62

Atelier :
TRACER SA ROUTE à travers imprévus et contraintes

Ces deux années Covid nous ont beaucoup confrontés à l’incertitude, aux contraintes…
Dans nos vies, des imprévus (opportunités ou freins) transforment nos projets…
DANS CET ATELIER, NOUS EXPRIMERONS ET PARTAGERONS :
ce qui donne du sens : valeurs, convictions, engagements, passions…
ce qui questionne: hésitations, choix, vie sociale, avenir…
ce qui perturbe: tensions et mal-être personnels, relationnels ou sociaux, conflits…
ce qui se construit : projets, découvertes, évolutions, opportunités et risques…

CONTENUS
–  temps personnels : détente, contemplation, balade, lecture…
– groupe de parole : échange, partage…
– exercice ludiques : brainstorming, jeux d’expression, créativité

Organisation :
ces ateliers se passent dans la nature, sous les arbres.
Prévoyez un anti-moustiques et de quoi vous asseoir.
Chacun apporte aussi boissons et pique-nique !
Les contraintes sanitaires sont respectées.

Tarif : 50€ par samedi, soit 100€ pour les deux samedis.
Un panier sera proposé pour déposer votre participation.
Le tarif ne doit pas vous empêcher de participer.
Chacun dépose anonymement ce qu’il peut dans le panier à disposition.

deux samedi de 9h30 à 16h30 en plein-air
Dates à préciser : contactez-nous pour l’organiser ensemble

SI VOUS ETES INTÉRESSÉ : parlez-en autour de vous
et contactez-nous pour organiser cet atelier près de chez vous :
Marc THOMAS – Tél : 0693 419 662 ou mail : competences.relationnelles.974@gmail.com

Du silence qui empoisonne
à la parole qui désinfecte

Echange par mail à propos d’un entretien d’accompagnement :

Elle : Je suis désolée, mais j’annule notre rencontre pour aujourd’hui.
Toute cette semaine je n’étais pas très bien moralement
et je n’ai pas trop envie de parler… Pour le moment je suis renfermée…
Je pensais être prête à m’ouvrir, mais non.
J’espère que tu comprendras et que tu accepteras qu’on se voit quand je serai mieux.

Moi : Je comprends et respecte ton choix.
Ceci dit, la parole est un désinfectant.
On n’attend pas qu’une plaie soit cicatrisée pour la désinfecter…
C’est justement quand on a mal ou quand on est mal que la parole nous soigne et nous guérit…Plus tu te renfermes dans le silence, et plus tu risques de prolonger ton malaise
en ruminant à l’intérieur ce qui te pourrit la vie… et de te réinfecter toi-même…
Plus tu parles dans un contexte sécurisé, plus tu déposes ta souffrance
et plus tu ouvres des chemins pour traiter tes blessures.
Le jour où tu choisiras de parler, tu découvriras enfin un chemin de libération…

Fais-moi signe quand tu veux. Je te conseille de ne pas attendre d’être bien…

Elle : Tu as raison, mais là c’est trop dur.
J’ai la gorge nouée… J’ai peur…
Alors qu’avant je m’ouvrais facilement aux autres,
aujourd’hui j’ai énormément de mal..
même si je sais
qu’il faut que j’arrive à surmonter cela.
J’espère pouvoir le faire bientôt,
parce que tu as raison ça me ronge…

Moi : Ton cœur te dit que tu as besoin de parler pour te libérer,
mais ta tête te dit que tu as peur parce que tu as trop mal…
Garde cette conviction qui est en toi que tu pourras surmonter ça…

Il s’agit de laisser ton cœur prendre les commandes
pour qu’il apprivoise ta peur par la bienveillance.
Ça va venir… Bientôt tu oseras faire le pas de faire confiance à ton cœur.

Ce jour là, tu oseras parler, et pleurer peut-être…
Alors ta peur régressera toute seule et sera remplacée par la libération.

A bientôt donc. Prends soin de toi.

                                                                        Marc THOMAS –  5 juin 2021
Télécharger en PDF                                   Consultant en Compétences relationnelles

Ecrire à l’auteur : mthomas@competences-relationnelles.com


Et si nous acceptions le manque ?

Un accident de bateau dans le Canal de Suez :
certains rayons dans les supermarchés de la Réunion sont vides,
et déjà des plaintes s’expriment
et des accusations à ceux qui auraient mal géré la crise.

Il gèle en avril dans les vignes et les vergers français :
2/3 de la récolte vont manquer dans certaines régions.
Quand les producteurs impactés demandent des aides,
je pense à tous les sous-traitants dont l’économie est encore plus fragile…

Les restrictions sanitaires restreignent drastiquement les voyages.
Je n’ai pas pu prendre de vacances en Métropole depuis 18 mois.
J’ai aussi refusé de faire de faux certificats à des métropolitains
qui voulaient à tout prix venir sans vrai motif impérieux.

Ces manques déclenchent des déprimes, des angoisses,
mais aussi des colères, des accusations,
et des exigences hautement réclamées…

Comme si « les autres » étaient coupables de nos manques
et devaient les combler immédiatement,
comme au temps où nous étions au ventre de notre mère !
Comme si « les autres » auraient du anticiper
ce que personne ne pouvait prévoir…
Comme si « les autres » n’avaient pas le droit à l’erreur
que nous nous attribuons si facilement à nous-mêmes…

Heureusement ces manques suscitent la solidarité
nationale, institutionnelle, citoyenne, familiale, entre voisins…
Heureusement, des associations, des syndicats, des citoyens
ne se contentent pas de récriminer contre les puissants
mais se liguent pour créer les conditions de l’équité et de la justice.

Nos ancêtres à tous ont appris à s’adapter aux facéties de la nature
le plus souvent par leurs propres énergies et avec peu de moyens.
Leurs manques non supportés ont déclenché guerres et inégalités,
quand leurs manques acceptés ont permis d’inventer des stratégies de survie.

Mes parents qui venaient de se marier furent séparés pendant 5 ans
quand mon père était prisonnier de guerre en en Allemagne !
Ils ont choisi de transformer leur manque en solidarité,
découverte par mon père comme condition de survie dans les camps de prisonniers,
mise en œuvre par ma mère dans la protection des jeunes lorrains contre les bombardements.
Ils n’ont pas reçu d’indemnités et ne se sont pas laissés aller à la rancœur,
choisissant ensuite de promouvoir la réconciliation franco-allemande.

Des parents consacrent toute leur énergie
à soutenir leur enfant malade, handicapé ou en échec,
transformant leur manque et leur détresse en amour salvateur.

Des personnes confinées et des entreprises en télétravail
ont inventé par eux-mêmes d’autres modes de communication,
transformant des échanges superficiels en relations de qualité.

Depuis un an, la Covid m’a fait perdre 80% de mon travail
sans compensation  du fonds de solidarité ces derniers mois,
alors qu’à 73 ans, je dois encore travailler pour vivre…
Grâce à ce manque, je nourris ma passion
pour l’écriture partagée et pour l’écoute empathique.

Des citoyens, des élus, des décideurs,
affrontés aux manques suscités par cette pandémie
et aux limites de notre civilisation consumériste,
choisissent de ne pas attendre d’être assistés,
mais de changer de vie pour remplacer
le chacun pour soi par la solidarité,
la consommation à tout va par le respect de la planète,
la course à la réussite à tout prix par la qualité de vie.

NOUS AVONS LE CHOIX :
nous lamenter ou accuser les autres de ne pas satisfaire nos manques,
ou trouver dans ces manques l’énergie de refaire surface,
de passer d’un manque d’avoir à un plus d’Etre,
et de chercher et offrir le soutien nécessaire à nos fragilités mutuelles.

Et vous, que choisissez-vous ? Que diriez-vous de tout cela ?

Marc THOMAS
mthomas@competences-relationnelles.com

Télécharger l’article en PDF

voir aussi :
Solidaires face à l’épidemie de la peur

Atelier :
Comment ETRE SOI au milieu des AUTRES ?

un samedi, de 9h30 à 16h30 en plein-air

Embrouilles familiales… Tensions et injustices au travail…
Intolérances et désespoir dans la vie sociale…
Oser être soi plutôt que se fâcher ou se conformer pour faire plaisir…
Apprendre à dire plutôt que se taire ou exploser…
S’expliquer sur nos différends plutôt que subir ou imposer…
Restaurer des relations saines plutôt que se soumettre ou dominer…


CONTENUS

En petit groupe, à partir de nos expériences et de nos questions,
s’exercer pour développer la confiance en soi
dans notre vie quotidienne et nos relations.

Comment allier Bien-être soi et bien-être ensemble ?

Partage d’expériences et de questionnements…
Proposition d’exercices d’affirmation de soi et d’exercices relationnels.
Ouvert à toutes et tous : un lieu de parole et d’échanges
où mon expérience est respectée et s’enrichit de l’expérience des autres.

Organisation :
ces ateliers se passent dans la nature, sous les arbres.
Prévoyez un anti-moustiques et de quoi vous asseoir.
Chacun apporte aussi boissons et pique-nique !
Les contraintes sanitaires sont respectées.

Tarif : 60€ pour la journée. Un panier sera proposé pour déposer votre participation.
Le tarif ne doit pas vous empêcher de participer.
Chacun dépose anonymement ce qu’il peut dans le panier à disposition.

INSCRIPTION NÉCESSAIRE par mail
à envoyer à competences.relationnelles.974@gmail.com
Le lieu exact sera précisé deux jours avant aux inscrits.

Renseignements : Marc THOMAS – 0693 41 96 62

Remèdes anti-Covid

Les « Béatitudes du Coronavirus » !

Nos propositions pour accompagner et positiver cette période difficile qui dure…
Nous ne pouvons pas supprimer les contraintes ni leur impact sur nous-mêmes. Mais nous pouvons transformer nos réactions  négatives de stress, de repli, d’inquiétude en réactions positives, constructives, nourrissantes de sens et de solidarité.
Voici donc quelques remèdes à la « déprime » engendrée par le Covid…
Ces remèdes  ne remplacent pas les gestes de protection pour soi et pour les autres, et ne nous dispensent pas de nous soigner et nous isoler si nécessaire !

1. Comment transformer
nos inquiétudes et notre stress en joie de vivre ?

En période de crise sanitaire, sociale et économique où on ne retient que les « barrières »,
accueillir, vivre et transformer les incertitudes, les imprévus et les peurs… 

2. Comment vivre sereinement la maladie et l’épreuve ?

Se protéger, se soigner, guérir

3. Et quand survient le drame…

Tous les textes ci-dessus ne sont-ils pas des belles paroles qui risquent de sonner faux quand survient le drame dans nos vies ou dans la vie de celles et ceux que nous aimons ?
Peut-être mourrons-nous comme nous avons vécu ?
Peut-être vivrons nous les deuils de la vie différemment
si nous avons préalablement pris soin de notre qualité de vie ?

Mais comment traverser le drame ?


Télécharger cette page en PDF

D’autres textes de la Collection « Parole semée… »
sur le même format que ceux-ci sont à lire et à télécharger
en cliquant ici.

Vous pouvez commenter cet article ci-dessous.
Vous pouvez aussi écrire à Marc THOMAS, son auteur : 
mthomas@competences-relationnelles.com

Vous pouvez aussi consulter
toutes les ressources mises en ligne au moment du premier confinement
en cliquant ici.

Calendrier 2021

Vous pouvez télécharger chaque image en cliquant dessus.
Vous pouvez télécharger l’ensemble de ce calendrier
en PDF ou en diaporama Powerpoint
Documents réalisés par Marc THOMAS :
mthomas@competences-relationnelles.com  Tél : +262 693 419 662

Les textes de ce calendrier sont extraits de la Collection « Parole semée… »
écrite et régulièrement augmentée par Marc Thomas
« comme des  petites étincelles plutôt que des leçons »
pour vous donner à penser et laisser germer en vous ce qui vous convient.

Cliquez pour retrouver tous les textes de « Parole semée… » 

Galerie « Parole semée… »

Un Calendrier 2021 avec des photos et des textes de « Parole semée… » pour chaque mois


Revenez à cet album régulièrement : il est complété à chaque parution d’un texte.

Vous pouvez écrire à l’auteur vos réactions et vos questions :
mthomas@competences-relationnelles.com

« Aime et ce que tu veux, fais-le ! »

Un livre : Mgr E. GOBILLIARD et Thérèse HARGOT, avec Arthur HERLIN :
Aime et ce que tu veux, fais-le ! (Albin Michel. 2018)

Les réactions de Sarah, 25 ans, à la lecture :

Un livre plein de questionnements et de ressources.

Je pensais le lire d’une traite mais la richesse qu’il renferme me voit dans l’obligation de prendre le temps de méditer à chaque question posée par Arthur Herlin, chaque échange entre Thérèse Hargot ou Mgr Gobilliard.

L’amour, la charité, s’apprend.
On ne nait pas en sachant aimer…
Lisons, cherchons ce que veut dire l’amour,
et comment aimer véritablement, de manière vraie, éthique et authentique.
Pas selon nos désirs passagers.
L’amour est durable, l’amour se choisit,
l’amour coûte de temps en temps, pas toujours.
L’amour est doux.

Si St Augustin a pu dire « Aime et fais ce que tu veux »,
c’est seulement parce qu’il a connu la vie avant
et après avoir rencontré Celui qui EST l’amour.
Il est passé d’une vie désordonnée à une relation d’échange
avec Celui qui l’a appelé à la vie, qui l’a guéri !

Alors non, ne faisons pas ce que nous voulons, quand nous voulons.
C’est faux de dire qu’on peut se permettre tout parce qu’on n’a qu’une vie.
Apprenons d’abord à aimer,
laissons-nous enseigner sur l’amour,
cherchons comment aimer au mieux,
sans blesser l’autre et sans se blesser, en se respectant !

Quand nous connaîtrons l’amour,
alors nous pourrons aimer de manière plus ajustée, équilibrée, sans égocentrisme.

« Aime, et ce que tu veux fais-le ! […]
Qu’au dedans se trouve la racine de la charité.
De cette racine rien ne peut sortir que de bon. »

Sarah COURTOIS-VAR
1er décembre 2020 – La Possession (Réunion)
Télécharger ce texte en PDF                                                                         lui écrire par mail
voir sur Facebook

Parole semée…

La collection « PAROLE SEMÉE… »

Retrouvez ci-dessous des textes brefs qui donnent à penser,
publiés régulièrement sous forme de « Story » sur la page Facebook de Marc Thomas.

CLIQUER SUR L’IMAGE pour accéder à tous les textes

Revenez à cet album régulièrement : il est complété à chaque parution d’un nouveau texte.


Pourquoi « PAROLE SEMÉE » ?

« Des petites étincelles, plutôt que des leçons… »

Des mots qui ne sont
ni des vérités ni des explications
Des paroles jaillies dans l’écoute cœur à cœur
de personnes en quête ou en souffrance…
Des paroles comme des semences à féconder
dans nos vies et dans nos cœurs…

Des mots qui ne prennent sens
qu’en entrant en résonance avec ce que tu es… 
Ne retiens pas tous ces mots…
Ne retiens que ceux qui résonnent en toi…

Et quand ces mots résonnent, ne retiens pas la phrase,
mais écoute ta résonance et ses harmoniques…
Dans cette résonance unique de ton être,
les mots deviennent Parole vivifiante…
Comme une source qui irrigue…


Et encore quelques paroles semées…

La douleur ne parle pas seulement de ta souffrance ni de la relation toxique ; 
la douleur parle aussi de ce qui est beau en toi et qui est blessé… 
Concentre-toi sur cette beauté qui t’habite : 
tu trouveras les moyens de désinfecter et cicatriser tes plaies….


Ton ego réclame de comprendre… Un temps viendra où tu seras suffisamment à distance pour analyser et comprendre le passé. Aujourd’hui tu es trop « dedans » pour comprendre. Et la compréhension t’emmène souvent vers le jugement de toi-même, ce qui continue de te polluer et t’intoxiquer… Un seul chemin peut te permettre de sortir du mal-être : écoute tes émotions, déchiffre leurs messages, jusqu’à entendre résonner ton vrai besoin au fond de toi….


Tu envies parfois ceux qui apparaissent sûrs d’eux et qui ne doutent jamais…
Parce que toi qui doutes souvent, tu penses ne pas avoir confiance en toi. Eux sont tellement sûrs d’eux qu’ils pensent toujours avoir raison, parfois envers et contre tous…
Je fais l’hypothèse qu’ils ne sont pas sûrs d’eux, 
mais qu’au contrainte ils ont peur d’un avis différent qui viendrait les fragiliser…
Alors que toi qui doutes, tu t’interroges, tu écoutes, tu cherches, 
tu accueilles
 des points de vue différents…
Et petit à petit, 
dans cette ouverture sans certitude, mais aussi sans peur, 
tu cherches la vérité…
La vérité ne se possède pas, elle se cherche…
Et la foi n’existerait pas sans le doute…


Quand on creuse en soi pour trouver sa pépite
on remue toujours de la boue avant d’arriver au cœur !


Accueille ta tristesse avec tendresse
accueille là comme tu accueilles ton enfant quand il est triste, 
accueille ta tristesse à toi et console là avec ton désir de devenir toi-même…


Les trous d’air et les turbulences font partie du voyage : 
elles n’empêchent pas l’avion d’arriver à bon port !


Ce que tu portes en toi, si tu ne le partages pas, ça te brûle !


L’important n’est pas que des personnes te manquent de respect,
L’important c’est que tu dises non à tous ceux qui te manquent de respect,
et que tu trouves ta source : 
elle te dynamisera et te protégera de tous ceux qui veulent t’utiliser à leur seul profit…

Marc THOMAS, Consultant formateur en « Compétences relationnelles »
30 août 2018 – Écrire à l’auteur : mthomas@competences-relationnelles.com

Téléchargez cet article en PDF